Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Instants d'années

Article 8 : Kilmainham Gaol (Suite)

25 Mai 2008 , Rédigé par Philippe


Pour mieux parler de Kilmainham Gaol, il faut parler de l'histoire de Joseph Plunkett et Grace Gifford.
Joseph était l'un des chefs de l'insurrection de 1916 : ( Nationaliste et poète, comme tout irlandais qui se respecte.)
A noter quand même qu'à cette époque les indépendantistes irlandais cherchèrent le soutien de l'allemagne et réclamèrent les armes dont ils avaient besoin.
Si l'insurection rata c'est en partie parce que les anglais interceptèrent les convois allemands.
Joseph fut arrêté et condamné à mort.
Quatre heures avant la sentence il demanda à épouser l'amour de sa vie Grace Guifford. La petite chapelle n'était éclairé que par deux bougies, deux gardiens firent office de témoins.
Grace et Joseph n'eurent pas un moment pour eux deux, elle fut reconduit par le père Eugène Mc Carthy
Joseph n'eut le temps que d'écrire un ultime poème avant d'être assasiné.

Grace et Joseph n'avaient que 28 ans, si la liberté a un prix, ils l'ont payé de leur amour à tout jamais.



  

As we gather in the chapel here,in old Kilmainham jail,
I think about the last few weeks,Oh will they say we failed,
From our school days they have told us we must yearn for liberty,
Yet all I want in this dark place is to have you here with me.
[Chorus]
Oh Grace just hold me in your arms,and let this moment linger,
They take me out at dawn and I will die,
With all my love I place this wedding ring upon your finger,
There wont be time to share our love so we must say goodbye.
[2]
Now I know it's hard for you my love to ever understand,
The love I bear for these brave men my love for this brave land,
But wheb Padraic called me to his side down i  the G.P.O.
I had to leave my own sick bed,to him I had to go.
[Chorus]
Now as the dawn is breaking,my heart is breaking to,
As I walk out on this May morn my thoughts will be of you,
And I'll write some words upon the wall so everyone will know,
I loved so much that I could see his blood upon the wall.
Lire la suite

Article 7 : Kilmainham Gaol

24 Mai 2008 , Rédigé par Philippe Publié dans #Balades

Parler de l'Irlande politique à Dublin c'est comme si on parlait d'arbres au milieu de la forêt de Chantilly ( Obligé de faire simple dans la métaphore il y a des belges qui viennent sur ce site ;) ).
Autant on peut être dubitatif dans les tentatives de Dublin pour montrer les racines Celtes ou Viking de l'île, autant le passé politique est omniprésent dans chaque rue, chaque monument, chaque square.
La prison de Kilmainham au Sud-ouest de Dublin est encore remplie de ce passé.
Contruite au XVIII ème siècle, cette prison a été sauvé de la destruction par les citoyens eux-mêmes. C'est le seul monument à visiter dans lequel il n'y ait rien à vendre.
Impossible dans ce blog de raconter le contexte de l'insurrection de Pâques le 24 avril 1916 contre l'occupant anglais. Plus de 400 morts dans les jours qui suivirent la prise de la grand poste.
90 condamnations à mort dont Patrick Pearse et James Connolly arraché de son lit d'hopital et fusillé assis sur une chaise car gangrainé jusque l'aine depuis plusieurs mois.
De Valera sauva sa tête grace à sa nationalité américaine.
Ce fut donc un échec sanglant  mais aussi une prise de conscience collective que la voie vers l'indépendance était la seule envisageable.

Qui mieux qu'Oscar WIlde pour exprimer la perte de toute humanité dans cette prison :
"Mais peu importe la pitance,
Ce qui nous glace et nous détruit,
C’est la pierre levée le jour
Qui devient notre coeur la nuit."


En anglais et gravé sur le mur de la prison :
"...every stone one lifts by day becomes one's heart by night "



 
On continuera sur Kilmainhan Gaol dans l'article suivant ... et je voulais aussi rappeler à Benjamin qu'on a fait une sacrée trotte à pied pour y arriver et qu'à 15h00 on avait une dalle d'enfer et qu'on avait trouvé une petit resto pas trop mal ( On avait évité le Mac do pour une fois ....)
Lire la suite

Pour Danièle ...

23 Mai 2008 , Rédigé par Philippe

Je ne parle jamais boulot sur ce blog mais je fais une exception pour Danièle dont c'était le premier pot de " Au revoir ? ".
Un gros bisou Biloute ! A Noste kee !

Nota : Il est beau mon tee-shirt Temple bar , non ?
Lire la suite

Une vieille photo de moi ..... ;)

20 Mai 2008 , Rédigé par Philippe


Et pour faire ça une adresse : http://labs.wanokoto.jp/olds , merci à : http://www.virusphoto.com/
Lire la suite

Article 6 : Temple Bar

7 Mai 2008 , Rédigé par Philippe Publié dans #Balades

William Temple, recteur de Trinity College au XVIIIè siècle se fit construire une maison non loin de la Liffey, le long d'une promenade pietonne du nom de " The Bar ". Il n'en fallu pas plus pour que le quartier trouve son nom.
Ce quartier délabré à la fin des années 90 était appelé à être complètement rasé. Et germa l'idée intelligente de construire sur ces ruines des pubs, des restos, des galleries d'art, des échoppes.
Aujourd'hui c'est devenu le quartier le plus visité de Dublin et il est difficile d'imaginer que ce quartier soit aussi récent car du coup les constructions sont disparatres et ont gardé un " je ne sais quoi " d'ancien.


Mais je trouve que dans ce quartier les pubs n'ont pas cette ambiance particulière que j'avais découverte en Angleterre. D'abord parce que fréquentés par une clientèle de midinettes endimanchées et puis l'écran plat 16/9 ème qui passe en boucle "Riverdance" franchement ça le fait pas.
Je n'ai donc pas sacrifié à la Guiness pendant mon périple, oui je sais j'ai honte !

Non j'insiste nous n'irons pas au Bar !
Bouh ! .....

Voilà. J'entame pour la suite la thématique politique Je suis moins doué que Ken Loach alors si j'étais vous , je regarderais plutôt " Le vent se lève " une fois de plus.
Lire la suite

Les vaches rouges, blanches et noires .....

7 Mai 2008 , Rédigé par Philippe Publié dans #Balades

Juste pour remercier Gégé et Lolo pour ce long week-end en Normandie sur les plages du débarquement.
Et une petite photo en attendant le diaporama, le seul moment de pluie (très bref car Dieu était avec nous).


Et on y retourne au mois d'Août ! Carpe diem !
Lire la suite

Article 5 : Saint Stephen's Green

5 Mai 2008 , Rédigé par Philippe Publié dans #Balades

Visiter Dublin sans traverser un parc c'est comme si on voulait traverser l'assemblée nationale française sans croiser un voleur : Mission impossible. Celui-ci est juste derrière Trinity College, c'est un havre de Paix pour les étudiants.

On y croise aussi des grands-pères nourissant les mouettes et des enfants calmes.

Vu l'alternance pluie et rayons de soleil , pas étonnant que l'Irlande soit verte.

Jolie monture ( Celle à quatre pattes je veux dire )

On reparlera plus tard de Constance Markiewicz quand on évoquera l'Irlande politique, héroïne de l'indépendance son buste trone dans le parc , pas très loin d'un monument à la gloire des Irlandais morts pour l'impérialisme anglais en Afrique du Sud. Dublin, ville contrastée et contradictoire.
Prochaine étape on reste au sud de la Liffey et on visite le quartier de Temple Bar.
Lire la suite