Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Instants d'années

Rejouer à ALEX KID

23 Mars 2007 , Rédigé par Philippe Publié dans #Mes étincelles

Voilà un petit article exclusivement pour Claire et accessoirement pour la JT.
Comment jouer à Alex Kidd sur son PC.

 

D'abord télécharger l'émulateur : http://www.zonesega.com/emulateurs/meka_wip_2005-11-20_windows.zip
Le dézipper et le mettre dasn un répertoire quelconque

Pusi télécharger le jeu : http://www.zonesega.com/roms-master_system-A-0-752.html cliquer sur fichier n°1 et mettre le jeu sans le dézipper dans le même répertoire que précédemment

Double cliquer sur l'icone "mekaw" , puis "Principal", "Charger ROMS", sélectionner Alex Kidd et c'est parti !

Dans le controle choisir Joypad ( Normalement déjà fait ) puis toujours dans controle, choisir parametre et attribuer une touche de votre clavier en cliquant sur up, down,left etc ....

Si tout va bien c'est parti pour une séquence émotion. On peut bien sur jouer en mode plein écran.

 

Lire la suite

La cité interdite

18 Mars 2007 , Rédigé par Philippe Publié dans #Ciné - DVD - Spectacles

J'avais adoré "Le secret des poignards volants" ( Et toi aussi Jux ? ), c'est donc avec plein d'envie que je voulais retrouver le même réalisateur.
Dans la cité interdite il y a moins de lyrisme, moins de poésie. Par contre (Bip) Gong Li et Chow Yun-Fat, par leur interprétation donnent une plus grande profondeur aux personnages. Et le point fort du film ( Bien sûr ) ce sont les décors, les costumes, les scènes de baston ( Il n'y en a pas trop mais le peu qu'il y a est dantesque ).
Un film à voir pour s'évader, un réalisateur qui vous prend par la main ( C'est l'impression que j'avais en tout cas ), un très joli moment.

Lire la suite

La philo à deux balles

12 Mars 2007 , Rédigé par Philippe Publié dans #carpe-diem-philippe

Je crois que pour bien connaitre les personnes il faut d'abord les décevoir puis ensuite leur donner le pouvoir de vous nuire.

Le jour où les gens admettrons qu'on ne leur demande pas toujours de comprendre, nous aurons fait un grand pas vers un peu plus de tolérance.

La fierté de la tolérance de ses propres enfants  est  la chose la plus émouvante qui soit.

Aimer doit-il devenir une mission quand on est persuadé qu'on pourrait être heureux avec une personne ?

Je ne crois pas qu'on puisse rendre les gens heureux si soi-même on ne l'est pas. On n'allume pas une bougie avec une allumette éteinte.
Lire la suite

RDV avec Cléopatre

3 Mars 2007 , Rédigé par Philippe Publié dans #Ciné - DVD - Spectacles

Une sacré découverte au grand palais ! J'ai surtout découvert mes gouffres d'inculture en Egyptologie.
Allez je vais épater la galerie .....
En 304 avant JC , à la mort d'Alexandre qui venait de conquérir l'Egypte, Ptolémée son ami ( ou frère illégitime suivant la légende ) devint le premier pharaon d'origine grec.
Ptolémée était le fils de Lagos, d'où le nom de période lagide pour ses descendants.
Par amitié pour Alexandre, il bâtit Alexandrie, et sa grande bibliothèque.
De cette période se créa un mélange assez compliqué de la culture grecque et égyptienne.La dynastie lagide s'éteignit avec Cléopatre 7 ( Celle qui se tapa César, Marc-Antoine et Octave .... je passe les légionnaires de seconds rangs ... ) et le fils qu'elle eut avec Cesar, et qui était en fait Ptolémée XV, connu également sous le nom de Césarion.
( Vous pouvez reprendre votre respiration ! ).
Les trésors engloutis sont les vestiges d'Alexandrie, Héracleion et de Canope.
Une des stèles ( magnifique ) de l'exposition a permis de résoudre une énigme de plus de 2000 ans. Héraclion ( Nom grec ) et Thonis ( Nom égyptien ) ne sont qu'une seule est même ville.
Une belle visite, passionnante et une petite sensation bien agréable d'être moins ignorant.
Merci à Puce pour la brillante idée.
Lire la suite

La mome PIAF

3 Mars 2007 , Rédigé par Philippe Publié dans #Ciné - DVD - Spectacles

Cela faisait longtemps qu'un film n'avait laissé une jolie trace à l'aurore de ma journée quand je ferme les yeux. La môme est de ceux-là. Pas trop de mélo, des flashs-back très bien contrôlés qui servent l'histoire et une marion Cotillard épatante. Bravo à Oliver Dahan pour avoir osé toucher au patrimoine national. A noter que la scène où elle apprend la mort de Cerdan me laisse un peu perplexe quand même, Marion a réussi à m'arracher sur le coup un début de larme mais j'ai trouvé cette scène un peu en décalage. mais bon je dis ça surtout pour faire mon intéressant et faire croire que j'ai un talent de critique.
Allez pas de fine bouche, une très jolie soirée !
Lire la suite