Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Instants d'années

Articles récents

La Belle et la bête - Le film

26 Mai 2017 , Rédigé par Philippe Publié dans #Ciné - DVD - Spectacles

Démarrer une critique tout en sachant qu'on n'aura pas grand chose à en dire est tout un art. Pas grand chose à dire car ce film remplit exactement son objectif, il va ravir les fans car très fidèle à l'original tout en se permettant quand même d'approfondir les personnages ce que n'aurait pas pu faire le dessin animé. A ce titre l'histoire de la maman de Belle est assez réussie et émouvante. Néanmoins si il fallait décerner des oscars ce serait pour les décors et les costumes. Le village de belle est extraordinaire tout comme le château de la bête, la forêt, les loups et les costumes sont à la hauteur, ce serait étonnant qu'un oscar ne vienne couronner l'un ou l'autre. Et bien entendu Emma Watson est lumineuse et elle ajoute à son charme dévastateur un filet de voix enchanteur. Il faut regarder ce film absolument en VOSTFR car on y détecte les références à la France "dans le texte". Un 16/20 pour une vraie réussite.

Lire la suite

Le temps est assassin - Michel Bussi

30 Avril 2017 , Rédigé par Philippe Publié dans #Ciné - DVD - Spectacles

Troisième roman de Bussi que je lis après le sublime "Nymphéas noirs" et le très bon "Comme un avion sans elle". Et celui là est à classer parmi les très bons. L'unité de lieu, la Corse, est magnifiquement traité, des descriptions à la Pagnol on s'y croirait. Comme souvent avec Bussi des périodes de temps traitées en parallèle mais on ne s'y perd jamais. Et une histoire que l'auteur nous livre comme des pièces d'un puzzle mais en changeant régulièrement la photo à obtenir en final.

Et le bougre il sait très bien le faire. Exactement comme dans le dernier livre sus-nommé la fin peut frustrer, un peu comme un feu d'artifice dont on attend un peu trop du bouquet final. Mais ne gâchez pas  votre plaisir ce livre se dévore en quelques heures

Lire la suite

Lion - A Long Way Home

2 Avril 2017 , Rédigé par Philippe

Les superlatifs vont me manquer pour ce film qui m'a pris aux tripes du début à la fin. On peut diviser ce film en 3 parties. Quand on découvre la vie de notre petit héros en Inde à Ganesh Talai dans la ville de Khandwa et que par un malheureux hasard il se retrouve perdu à des milliers de kilomètres. Le petit bonhomme qui joue le rôle est choupinou puissance 10 et on a le coeur en suspension de peur qu'il ne lui arrive quelque chose. La deuxième partie, le petit bonhomme est devenu un grand et beau jeune homme, élevé par une famille australienne, à noter la très belle prestation de Nicole Kidman, très juste. Le jeune homme d'ailleurs est joué par Dev Patel, l'adolescent de Slumdog Millionnaire et il devrait faire une belle carrière. Dans cette deuxième partie on devine les blessures que doivent avoir tous ceux qui cherchent leurs racines et on avance avec lui dans sa quête d'identité. Et la troisième partie c'est la quête en elle-même. Ce film est tiré d'une histoire vraie et à la fin on voit les personnages réels, enfin quand je dis on les voit c'est un peu brouillé car depuis bien longtemps on a la larmichette à l'oeil. Un bon 18/20 , à ne pas rater.

Lire la suite

Les figures de l'ombre

31 Mars 2017 , Rédigé par Philippe Publié dans #Ciné - DVD - Spectacles

Très bon film que j'ai regardé sur les conseils avisés (et appuyés) de mon fils et de sa dulcinée. Parlons d'abord des trois actrices qui sont absolument parfaites de justesse dans leurs émotions. Comme la trajectoire de la fusée, elles auraient pu en faire moins ou plus et cela aurait gâché le film, mais là elles sont comme il faut. Kevin Costner fait le boulot également.

La bande son est top, composée par Pharell Williams himself, producteur du film par ailleurs.

En plus j'adore cette époque fin des années 50, début des années 60, ( C'est même pour cela que j'ai décidé d'y naître d'ailleurs )

Si la note n'atteint pas les sommets c'est un peu à cause de la fin, vue mille fois dans ce genre de film.

Voir au générique final le vrai visage de ces "personnages cachées" nous rappelle que la ségrégation était une réalité dure à cette époque et j'ajouterai même que cela sonne étrangement, à l'heure où dans notre beau pays, le dernier sondage donnait un taux d'abrutis à 26%.

Et un dernier mot pour dire à quel point Janelle Monae est craquante.

Un bon 16/20 (Note imposée par mon fils tout de façon)

Lire la suite

Entre mes mains le bonheur se faufile - Agnès Martin-Lugand

5 Mars 2017 , Rédigé par Philippe Publié dans #Ciné - DVD - Spectacles

J'avais bien aimé son précédent livre qui en plus se déroulait en Irlande, néanmoins il avait un petit côté bluette qui sans être déplaisant, classait le livre plutôt sur l'étagère des Harlequins. Et celui-là m'a procuré exactement le même effet, c'est un roman à l'eau de rose avec tous les poncifs du genre, le couple à la dérive, le femme qui s'émancipe, le bel inconnu qui débarque mais ça-va-pas-être-possible sauf que au final bin-peut-être-quand-même....

Allez pour ne pas être trop méchant on va dire que les dix dernières pages remontent un peu le niveau mais elles arrivent un peu tard. Sans être un mauvais livre je ne le conseille que pour les vacances à la plage quand on ne veut pas se prendre la tête.

10/20 

Lire la suite

"Moi, Daniel Blake" de Ken Loach

26 Février 2017 , Rédigé par Philippe Publié dans #Ciné - DVD - Spectacles

Palme d'or au dernier festival de Cannes je savais à quoi m'attendre avec ce réalisateur qui mieux que personne décrit l'absurdité de nos administrations. Par certains côtés j'ai repensé à la dystopie loufoque de Brazil et je me suis dit "Bien voilà on y est finalement". 

Le taux de pauvreté en France est inférieur à celui en Grande-Bretagne alors que notre taux de chômage est double. Comment est-ce possible ? Il faut regarder ce film pour le comprendre. Les systèmes sociaux de l'autre côté de la Manche ont pour mission d'exclure le plus possible de personnes des listes de demandeurs d'emploi, les agences ont été privatisées quand ce ne sont pas purement des centres d'appel qui gèrent vos demandes.

On a envie de se mettre en colère avec Daniel Blake magnifiquement interprété par Dave Johns.

Les petites bulles de respiration dans ce film on les trouve quand les acteurs se retrouvent dans la banque alimentaire, cette impression que, de nouveau, ce sont des humains qui parlent à des humains.

Ken Loach nous sert donc un plaidoyer pour que notre société redevienne humaine, prévenante, partageuse et ça il sait bien le faire le bougre. Elle est bien méritée cette palme d'or, un film qui met en colère mais une colère salvatrice, de ces colères qui vous donnent encore plus l'envie de lutter. 14/20

Lire la suite

Article 4 : La dette (4)

24 Février 2017 , Rédigé par Philippe Publié dans #Politique

Dad : La règle des 3% vient de la France en fait et c'est vieux , ça date de François Mitterand. En 1981 il en avait marre que ses ministres viennent lui réclamer de l'argent et il cherchait une règle simple pour pouvoir leur dire non. C'est d'un jeune diplômé dont l'Histoire a quasiment oublié le nom qu'est venu ce ratio dette/PIB de 3% uniquement pour faire taire les ministres.

Few : Waow ! On a imposé à l'Europe un truc décidé sur un coin de table ?

Dad : Oui. Cela montre bien le niveau hein ?

Few : Bon, j'ai bien compris le déficit de 3% autorisé. Ils sont à combien les grecs pour que ce soit si grave ?

Dad : Il est je crois à 7,2% aujourd'hui après avoir monté à 13%

Few : Il a grimpé d'un coup comme ça en une année

Dad : Non en fait pendant des années les grecs ont magouillé les chiffres aidés par une banque, Goldman Sach.

Few : Une banque américaine les a aidé à magouiller les chiffres ? Pourquoi on les a pas condamné ?

Dad : Parce que Goldman Sach a su positionner ses hommes un peu partout en Europe, dans toutes les institutions et ils savent les remercier aussi. L'ancien président de la commission européenne José Manuel Barroso vient d'être embauché par cette banque. Cela cause un vrai problème d'éthique, il travaille dans le privé et touche 7000 € par mois de retraite de la part de la commission européenne : de l'argent public !

Few : Oh purée ça pue ça ! Mais ils font comment les grecs ?

Dad : L'Europe leur verse de l'argent régulièrement mais cette argent part dans le remboursement des intérêts et en contrepartie on leur demande de faire des efforts. Cela veut dire baisse de la consommation, baisse des investissements

Few : le PIB se casse la figure alors ? Et du coup ça ralentit tout. Et si ça ralentit : pas d'activité, pas de recettes; En fait ils n'y arriveront jamais à rembourser. Pourquoi on n'arrête pas ça, c'est cruel.

Dad : Parce que l'argent que les grecs ont emprunté ils l'ont principalement eu auprès de banques européennes et que si ils ne remboursent pas ce sont les banques européennes qui auront une perte sèche.

 Few : Est-ce que c'est mieux ça que de les laisser mourir à petit feu, les banques européennes vont pas mourir ?

 Dad : Disons que ça fait débat mais ceux qui ne débattent pas ce sont les allemands. Ils considèrent qu'une dette ça se paye et que si on efface l'ardoise des grecs tu as d'autres pays derrière qui vont suivre car le non remboursement de la dette va avoir un effet de dominos et les banques les plus fragiles vont tomber de suite. Ensuite c'est l'Allemagne qui a le plus prêté à la Grèce. Alors qu'il y avait déjà des forts soupçons sur les chiffres, l'Allemagne a continué de vendre son matériel en prêtant de l'argent.

Few : Qu'est-ce qu'il faudrait faire ?

Dad : Commencer par le début, infliger une amende record à Goldman Sach. Ensuite l'Europe devrait reconnaître avec honte d'avoir profiter de la crise grecque pour enrichir ses banques. La dette devrait pouvoir être morcelée, une partie remboursable en fonction de son PIB actuel et une relance de l'économie. et une autre partie qui serait non pas annulée mais gelée le temps que ça aille mieux. C'est pas simple je ne suis pas expert mais si on ne fait pas ça le pays tombera de toute façon.

Few : Ca veut dire quoi "tomber" pour toi ?

Dad : Ne plus pouvoir payer les fonctionnaires, les militaires, réparer les routes, prélever les impôts;

Few : Ah ouais, le chaos quoi ....

Dad : Oui. Et si tu veux la prochaine fois je t'explique la crise des subprimes, je crois que cela va te plaire ....

 

Lire la suite

Article 3 : la dette (3)

23 Février 2017 , Rédigé par Philippe Publié dans #Politique

Few : Bon on parle de la Grèce maintenant mais attention pas de chiffres hein ?

Dad : C'est compliqué et en plus il faut que tu comprennes ce qu'est le P.I.B, ça te parle un peu  ?

Few : Ouais c'est le Permis d'Ingurgiter des Boissons, je l'ai celui-là ....

Dad : Super drôle, non c'est le produit intérieur brut. En fait c'est l'équation  C + I + G + (X – M)

Few : Ah bah oui c'est tout de suite plus clair comme ça ... Du coup on peut arrêter là non ?

Dad : c'est important que tu comprennes car c'est somme toute assez simple tu vas voir. Commençons par le C, c'est la consommation

Few : C'est bien ce que je disais, les boissons par exemple

Dad : Oui c'est dedans mais aussi tous les autres besoins, l'eau, l'électricité, le gaz, tout ce que tu achètes en grande surface, sur internet mais aussi les services comme le coiffeur, le jardinier etc. et on ajoute les besoins de l'entreprise pour fabriquer leurs produits.

Few : OK quand la consommation augmente c'est que le pays va bien, c'est que ça tourne. Cela veut dire que l'argent est utilisé

Dad : Exactement; Garde-bien en mémoire ta dernière phrase on y reviendra. Le I représente les investissements.

Few : Ah oui je crois comprendre la grande différence. La consommation c'est un truc qui se perd , enfin je veux dire qui disparaît ou qui se transforme, tandis que l'investissement c'est un truc qui va durer; Une maison pour les particuliers, ou une machine pour une entreprise.

Dad : Oui, l'investissement va servir la consommation on peut dire. Allez on continue avec le G, c'est la dépense publique.

Few : Ah oui ça on l'a vu tout à l'heure. d'ailleurs c'est marrant parce le C et le I ce sont des trucs bien je trouve normal qu'on les ajoute au PIB mais la dépense publique on a vu que c'était pas forcément bien si ça créé de la dette. 

Dad : Oui tu as raison mais la dépense publique ayant vocation à créer de la richesse c'est normal qu'elle entre dans le PIB; Le dernier terme (X-M) ce sont les exportations - les importations

Few : Bon là je comprends les termes mais pas l'opération. Tu m'expliques ?

Dad : Prenons l'exemple d'une voiture produite en France si c'est pour là vendre à un polonais, ça vaut la peine de la compter dans le PIB cela a fait tourner l'économie, par contre si une voiture est fabriquée en Allemagne puis achetée par un français ça ne vaut pas la peine.

Few : Du coup je crois que j'ai compris mais en fait le PIB ça bouge tout le temps ?

Dad : Oui le PIB c'est un flux calculé sur une période donnée. Quand on dit que le PIB c'est la "richesse nationale" c'est simplement stupide , c'est une photographie à un moment donné de l'activité rien de plus. Il n'y a pas le patrimoine de la France dedans par exemple. Mais ça reste néanmoins un bon indicateur. Vaut mieux avoir le PIB de la France que du Zimbabwe.

Few : Et du coup ça a servi à quoi de parler du PIB parce que c'était long quand même !

Dad : Parce que quand on parle du déficit d'un pays on parle de pourcentage par rapport au PIB; La règle en Europe c'est de ne pas dépasser 3%.

Few : Vas-y par exemple en 2015 il était de combien le déficit de la France ?

Dad : De 77,4 milliards d'euros et je réponds de suite à ta question, pour un PIB de 2181 milliards d'euros.

Few : Donc on était à 3,5% c'est pas trop mal. Mais ça vient de où la règle des 3%, pourquoi pas 2 ou 5 ?

Dad : Prochaine leçon. Suis fier de toi tu as bien suivi malgré les chiffres !

Lire la suite

Article 2 - La dette (2)

21 Février 2017 , Rédigé par Philippe Publié dans #Politique

Dad : Au fait quand tu vas à la banque faire un prêt tu as une idée des taux d'intérêt ?

Few : Ouais ça doit être entre 3 et 5 % je pense

Dad : imagine une seconde que la banque te fasse un taux négatif

Few :Tu veux dire qu'elle me rendrait plus que ce que j'ai emprunté ?

Dad : Oui

Few : Ah bin ce serait cool, j'emprunterai encore plus

Dad : C'est ce qu'il se passe aujourd'hui la France emprunte à des taux négatifs.

Few : Comment c'est possible ça ?

Dad : On ne va pas rentrer dans le détail mais il y a deux facteurs importants : D'abord la France est un pays qui va moins mal que ses voisins du sud (Espagne, Grèce, Italie, Portugal on en reparlera) et quand les banques font un prêt dans l'immobilier ou le commerce elles doivent rendre des preuves qu'elles peuvent le faire, alors que si elles prêtent à un état souverain on ne leur demande rien.  

Few : Donc c'est pas grave d'être endetté ?

Dad : Si. Il y a deux gros inconvénients. Le premier si les taux remontent et ça devrait bientôt être le cas et le deuxième c'est que tu perds ta souveraineté.

Few : Tu perds quoi ? J'ai compris sur les taux qui remontent mais c'est quoi la souveraineté ?

Dad : Tu connais la première puissance économique du monde ?

Few : L'Amérique ?

Dad : Oui. Et quel est le pays le plus endetté du monde ?

Few : L'Amérique aussi ?

Dad : Oui avec une dette abyssale de 19000 milliards de dollars

Few : Waow ! Et ils vont rembourser un jour ?

Dad : Non bien sûr, mais ce qui est intéressant c'est de voir quels pays détiennent la dette des états-unis : La Chine et la Russie principalement

Few : Ah oui je comprends, tu veux dire que si les chinois ou les russes vendaient d'un coup tous leurs titres sur la dette américaine ça pourrait contrarier les américains ?

Dad : En fait je suis incapable d'imaginer l'impact que cela aurait mais je pense que ça pèse dans les discussions. En ça, ils ont perdu de leur souveraineté à cause de la dette.

Few : Je crois que j'ai compris. Tu as dit qu'on allait reparler des pays de l'Europe du Sud tout à l'heure

Dad : Oui à la prochaine leçon.

Lire la suite

Article 1 : La dette

20 Février 2017 , Rédigé par Philippe Publié dans #Politique

Few : On parle de quoi aujourd'hui ?

Dad : De la dette de la France

Few : Ouh là, pas trop de chiffres hein, j'ai horreur de ça

Dad : Promis. C'est quoi pour toi une dette ?

Few : Bin c'est quand on doit de l'argent

Dad : Et quand doit-on de l'argent par exemple ?

Few : Bin par exemple si je dépense plus que ce que je gagne... C'est ce que fait la France ?

Dad : Oui depuis un peu plus de 40 ans la France dépense plus d'argent qu'elle n'en gagne

Few : Mais pourquoi ? Elle fait quoi avec cet argent ?

Dad : Elle construit des routes, des aéroports, paye des fonctionnaires, développe des sources d'énergie, aide les entreprises .. plein de choses en fait

Few : Ah bin c'est utile tout ça mais pourquoi elle gagne pas assez d'argent alors ?

Dad : C'est compliqué à expliquer mais disons qu'il est difficile d'augmenter les impôts, la TVA, les taxes aussi vite que les dépenses augmentent.

Few : Bon je t'autorise à donner un chiffre, ça augmente de combien les dépenses ?

Dad : Quand je suis né en 1960 les dépenses étaient de 16,5 milliards d'euros

Few : Ah ouais déjà ? Et maintenant c'est combien ?

Dad : 1150 milliards d'euros !

Few : What ? 1150 milliards d'euros de dépense ?

Dad : Oui. Ce qui a donné par exemple un déficit en 2012 de 98 milliards qu'il fallait bien payer

Few :  Donc on a emprunté de l'argent aux banques ?

Dad : Oui mais on est loin du compte car 98 milliards c'était uniquement 2012, si on cumule les années , en 2016 la dette s'élève à 2160 milliards d'euros

Few : Tu veux dire qu'on peut même pas rembourser la dette avec ce qu'on gagne ?

Dad : On n'y pense même pas à rembourser la dette, le plus important est de payer les intérêts

Few : Sur des sommes comme ça, ça doit être des trucs de ouf les intérêts ?

Dad : 50 milliards d'euros chaque année qui viennent augmenter le déficit

Few : C'est un truc sans fin, c'est un tableau super noir ça ?

Dad : On va tenter de l'éclaircir à la prochaine leçon alors.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>