Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Instants d'années

The Reader

27 Juillet 2009 , Rédigé par Philippe Publié dans #Ciné - DVD - Spectacles


Au moins un film qui ne peut laisser indifférent. Le sujet est grave. Hanna (Kate ) est une jeune femme somme toute assez banale qui a une liaison avec un homme bien plus jeune qu'elle. La trame du film repose sur le fait que derrière cette banalité sommeille l'horreur d'une ancienne gardienne nazi.
Je n'ai bien sûr pas pu m'empêcher de penser à " Né en 17 à Leidenstadt " car cette femme dont l'âme a sombré dans le chaos à une période de sa vie, c'est vous, c'est moi , c'est chacun d'entre nous. Sommes-nous des héros, sommes nous des assassins, " on saura jamais ce qu'on a vraiment dans nos ventres, caché derrière nos apparences".
Kate Winslet époustouflante, au sommet de l'art du non dit, quand les émotions n'ont pas besoin des mots. Le jeune David Kross vieilli en Ralph Fiennes ensuite sont tout deux au diapason.
On est mal à l'aise à éprouver de la compassion pour cette femme , mais sans doute c'est une des clés du film de nous montrer que l'horreur du racisme ou de l'anti-semitisme trouve ses racines chez quiconque, et c'est pour cela qu'on doit être vigileant et ne pas sous-estimer chaque acte ou chaque mot qui vont dans ce sens.
Un très bon film qu'on peut aimer ou détester, moi j'ai aimé et puis....... il y avait Kate !
Un 15/20

Et Merci à Delphine pour ce choix. Gros bisous

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

amadeus526 11/09/2009 08:05

Un add-on car je viens de terminer le livre. Dans la première moitié on retrouve exactement le film quasiment scène par scène, par contre dans la deuxième partie je trouve ( forcément ) que le livre explique bien mieux la psychologie du "reader ". je n'avais pas compris aussi bien dans le film à quel point il développait une réelle répulsion envers Anna, une répulsion qui était aussi dirigé vers lui-même, comment avait-il pu aimer cette femme ? Et il restait la grande question du suicide d'Anna ? Après avoir lu le livre je garde le même avis, elle ne s'est pas suicidé par amour ou pour ne pas être une charge. Elle a compris ce qu'elle avait fait. Un bon conseil : Lisez le livre et regardez le film !

jux 01/08/2009 23:49

heureusement que je lis les commentaires pour m'informer sur les remarques des gens, dans ton "banale" moi j'avais plutôt compris une banalité physique ! et là je n'ai plus rien compris puisque tu parles de kate winslet et que te connaissant.... cela semblait illogique....
ma topine que tu aimes, après avoir lu ton article, reconnait ce film dans un livre qu'elle a lu, et qu'elle a adoré. Je pense qu'un débat là dessus suivra lors de notre départ pour Senlis.... et elle propose même de te préter le livre ( tu vois, je les choisis bien mes amies ! =)
bonnes vacances à toi ^^

amadeus526 28/07/2009 18:33

Je me suis mal exprimé. Par banale je voulais dire qu'elle n'est pas un monstre sanguinaire au premier abord. J'aurais pu rajouter dans la critique que c'est un bonheur de discuter avec toi en sortant d'un cinéma. Adorablement contradictrice. Et je dois encore bloguer la balade dans Lille. TGB

Delphine 28/07/2009 15:16

OUPS ! J'allais oublier la note : 17/20Delphine

Delphine 28/07/2009 14:25

Coucou Philippe,Je rebondis sur le mot banal.... Pour moi, cette héroïne n'est pas banale, avant même de connaître sons secret, il y a un mystère qui émane d'elle, on sent la complexité, quelqu'un qui se cache, une personne capable de passion, insaisissable dans tous les sens du terme.... (malgré sa simplicité), une ambiguïté, oui, un mystère. Pour moi, la petite histoire dépasse le Grande Histoire. La force de ce film c'est peut-être cette double lecture..., l'Histoire et l'histoire, Bisous ;) Delphine